top of page

BEABA 

SHEMSY_edited.png

VOTRE NOUVEAU CENTRE D'ÉDUCATION

ET DE BIEN-ÊTRE AQUATIQUE POUR TOUS

À SALÉ

EN COLLABORATION AVEC L'ASSOCIATION MAROCAINE

D'AIDE AUX ENFANTS EN SITUATION PRECAIRE

LOGO AMESIP
535.jpeg

L'école nationale de cirque Shems'y devient un pôle artistique de spectacle.

 

Depuis septembre 2009, l’École Nationale de Cirque Shems’y est un lieu de résidences artistiques et pédagogiques de compagnies de cirque européennes en partenariat avec l’Institut Français du Maroc.


Shems’y accueille également les jeunes compagnies professionnelles marocaines qui ont besoin de développer de nouvelles créations et de les répéter.


Shems’y développe également des projets de création artistique avec les apprentis en formation (projet Awal Qalam, d’écriture et de production de formes spectaculaires et innovantes).


L’École Nationale de Cirque Shems’y est ainsi devenue un opérateur artistique et culturel incontournable dans l’aménagement du territoire, du local à l’international.

IMG_7428_edited.jpg

UN CENTRE AQUATIQUE 
AU SEIN D'UN CENTRE HISTORIQUE

Laissez vous guider au sein des murailles de la Kasbah des Gnaouas, où se niche votre nouveau Centre d'Éducation et de Bien-Être Aquatique BEABA

La kasbah des Gnaouas est à l'origine une des plus grandes forteresses, érigée sous le règne du sultan Moulay Ismail en 1709 (ou 1707) où il a placé le Jich Abid al-Bukhari, pour protéger les côtes de Rabat et Salé contre les tentatives de pénétration et d'occupations étrangères.

 

On reprocha à ces derniers des libertés avec l'honneur et la vertu de femmes, alors cette inconduite provoqua une violente réaction de la part des habitants, qui formèrent un groupe mené par le gouverneur Abdelhaq Fennich, et attaquèrent la kasbah des Gnaouas en 1758.

Elle comprenait une mosquée, une Maison du Caid, un hammam, un four et des logements pour les soldats.

 

La Kasbah tomba ainsi dans l'oubli jusqu'à l'arrivée en 1912 du Maréchal Lyautey alors qu'elle a servi au cours de la Première Guerre mondiale pour les tirailleurs marocains qui y séjournèrent successivement en attendant leur départ sur les différents fronts et aussi pour les soldats français qui la prenaient comme point de départ vers la plaine du Gharb 3.

Elle devint monument classé national par le Dahir de 1948. Actuellement, ce monument se dresse après trois siècles et demi d'abandon, elle nécessite une intervention rapide pour la sauvegarder, la réhabiliter et en faire un espace de culture au profit des habitants et des visiteurs de la ville.

Aujourd'hui, la kasbah accueille le Festival Karacena, abrite le chapiteau de l'École Nationale de Cirque Shems'y et la nouvelle école de natation BEABA

Gallerie

To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
bottom of page